L'édito 2017

Les nuits d'été sont propices à toutes les envolées ... Avec notre festival, elles seront lyriques. Les fragrances de cette édition 2017, sans doute plus concentrées qu'à l'accoutumée mais néanmoins capiteuses, seront, n'en doutons pas, à même de déclencher en nous de délicieux orgasmes musicaux.

 

La musique caressante de Gaetano Donizetti, la sensualité des chants d'amour d'Ernesto pour la belle Norine, les explosions vocales et musicales de l'habile Docteur Malatesta et du grincheux Don Pasquale, la fougue inouïe de notre chef d'orchestre Mark Foster, la délicieuse mise en scène de Jacques Brun, l'éclairage subtil de José Gardiola et la roche médiévale du château de Roquedols formeront l'écrin dans lequel va s'embraser la tumultueuse énergie de nos interprètes entraînant celle du public enthousiaste et désormais fidèle de FOGS.

 

Viendront également nous enchanter ces spectacles offerts à l'Église et au Temple, notre scène ouverte dédiée cette année à Gérard Brust, la Master Class de Marie Ange Todorovitch, le voyage de Tatiana et, autour de notre ami Mathieu Sempéré, les célèbres Stentors ... Cette saison est vraiment de très belle facture ...

 

Depuis le début, notre désir est de partager notre engouement pour la voix humaine dans tous ses registres : la voix, instrument divin, passeuse de rêves ... Oublions tout, le temps du festival. Laissons la musique nous embarquer sous la Voie lactée ...

 

Jean Marc Malzac

Directeur artistique de FOGS